The Rolling Constitutional-Fascist Coup in the World's Most Dangerous Nation
Photograph by Nathaniel St. Clair The Rolling Constitutional-Fascist Coup in the World's Most Dangerous Nation by Paul Street “We Want to Get Rid of the Ballots” We are in the middle of a rolling authoritarian and even fascist coup that is working with and through the United States Constitution to no smal
Will the Military Support a Declaration of Martial Law
Will the Military Support a Declaration of Martial Law Garett Reppenhagen, Veterans for Peace, Interviewed by Bill Resnick August 27, 2020 Recently, Veterans for Peace issued a statement condemning the deployment of troops in the U.S.:   “Veterans For Peace condemns the inflammatory statements of Dona
Ernest Mandel et l’écosocialisme
  Ernest Mandel et l’écosocialisme   par Michael Löwy* La préoccupation de l'environnement apparaît avec force dans les écrits de Mandel seulement à partir des années 1970. Elle ne figure pratiquement pas, par exemple, dans le Traité d'économie marxiste (1962). Il est vrai qu’on trou
A boot is crushing the neck of American democracy
A boot is crushing the neck of American democracy by Cornel West The fundamental question at this moment is: can the United States be reformed? Here we go again. Another black person killed by the US police. Another wave of multiracial resistance. Another cycle of race talk on the corporate media. Another displ
COVID-19: The murderous state!
COVID-19: The murderous state! by SUD Santé We are publishing this text from the SUD Santé Sociaux federation, because it reflects the reality encountered by staff in this sector in our different countries. On 17 November 2019, in the city of Wuhan, China, the coronavirus 2019 (COVID 19) appeared. On January
El activista y expreso político del franquismo Chato Galante fallece por coronavirus
El activista y expreso político del franquismo Chato Galante fallece por coronavirus Era miembro de la asociación de presos y represaliados de la dictadura franquista La Comuna y pertenecía a la Liga Comunista Revolucionaria cuando fue detenido y torturado hasta en cuatro ocasiones entre los años 1969 y 197
The Capitalist Pandemic, Coronavirus and the Economic Crisis (Part 1)
The Capitalist Pandemic, Coronavirus and the Economic Crisis (Part 1) by Eric Toussaint A public health crisis The coronavirus pandemic is a serious public health problem and the human suffering caused by the spread of this virus will be enormous. If it massively affects countries of the Global South with ver
La Lega #Hacia La Huelga Feminista - Coro de Mujeres Feministas
La Lega #HaciaLaHuelgaFeminista - Coro de Mujeres Feministas   EL DIA  8 DE MARZOHAREMOS UNA HUELGACON TODAS LAS MUJERESLA CALLE SERÁ NUESTRA ABUELAS, ESTUDIANTES HETEROS, TRANS,  BOLLERASDIVERSAS Y MIGRANTESVAMOS JUNTAS A LA HUELGA O LI OLI OLÁ……..LA HUELGA VENCERÁES LA HUELGA FEMINIS
Thirteen theses on the imminent ecological catastrophe and the (revolutionary) means of averting it
Thirteen theses on the imminent ecological catastrophe and the (revolutionary) means of averting it  by Michael Löwy* I. The ecological crisis is already the most important social and political question of the 21st century, and will become even more so in the coming months and years. The future of the plan
Megafires in Australia: a climate tipping point, live
Megafires in Australia: a climate tipping point, live by TANURO Daniel The expression ‘tipping point’ refers to the point when a system passes from one system of equilibrium to another, the point where it is no longer possible to prevent accumulated quantitative changes from causing a qualitative change
Δεκέμβρης 2019 - Η ζωή στη Γαλλία της μεγάλης ταξικής αναμέτρησης (Επειδή τα δικά μας και τα διεθνή ΜΜΕ δεν λένε λέξη)
Δεκέμβρης 2019 - Η ζωή στη Γαλλία της μεγάλης ταξικής αναμέτρησης (Επειδή τα δικά μας και τα διεθνή ΜΜΕ δεν λένε λέξη)   Μέρα με τη μέρα, η απεργία, οι διαδηλώσεις, η αυτοορ
Olivier Besancenot :
Olivier Besancenot : "C'est peut être une grande page de l'histoire sociale et politique qui est en train de s’écrire..." "Il faudra généraliser le mouvement, saturer la société  de telle manière par le nombre qu'on arrive à régler l'affaire en quelques jours" - “Il vaut mieux quelques jours de
NPA: Vers une grève politique contre Macron et son monde!
NPA: Vers une grève politique contre Macron et son monde! Que la journée de grève du jeudi 5 décembre se traduise par un blocage du pays à un niveau que l’on n’avait pas vu depuis novembre-décembre 1995 est une quasi-certitude. Ce que nous ne savons pas encore, c’est à quel point ce succès de la gr
NPA: Pour nos retraites, pour dégager Macron, construisons la grève générale
NPA: Pour nos retraites, pour dégager Macron, construisons la grève générale Depuis des décennies nous sommes confrontés à la destruction progressive de nos droits sociaux acquis par les luttes. Le projet de contre-réforme des retraites Macron-Delevoye s’inscrit dans cette même logique. Loin de l’uni

Αναζήτηση

Hongrie : nouveau laboratoire social

par Pascal Franchet

2012-01-22_Franchet_PascalDes voix s’élèvent – dans les rues de Hongrie et dans les institutions de l’UE – contre la Loi fondamentale que le gouvernement ultra-nationaliste d’Orban vient de mettre en vigueur.

  Mais nous dénonçons une seule et même politique antisociale et antidémocratique, qu’elle soit menée par le capital transnational ou avec le label hongrois  ; nous le faisons avec ceux qui, en Hongrie, ont pu voter pour l’adhésion de leur pays à l’UE en espérant (à tort) que cela les protégerait de la montée d’une extrême droite raciste, antisémite, affichant ouvertement des sigles nazis.  

 

 

  La Hongrie a été le premier pays de l’UE (membre depuis 2004), à avoir recours aux prêts du FMI (20 milliards d’euros en octobre 2008) assortis de conditions drastiques  : gel des salaires, recul de l’âge de départ en retraite à 65 ans pour les hommes et les femmes, chasse systématisée aux pauvres pour réduire ou supprimer les aides sociales, suppression massive d’emplois publics, etc.

Aujourd’hui, la dette publique hongroise dépasse les 83 % de son PIB, en partie parce que, sous étiquette socialiste, les préceptes néolibéraux ont été appliqués pour attirer les capitaux privés, alors que les résistances sociales ont empêché plusieurs années durant la privatisation notamment des services de santé. Et ses besoins de financement à court terme sont considérables (il lui faut trouver entre 15 et 20 milliards d’euros en devises au plus vite). C’est tout l’enjeu d’un nouvel accord en cours avec le FMI.

La purge qu’a déjà connue la population ne suffit pas. Avec la Loi fondamentale adoptée en avril 2011 et qui s’applique depuis le 1er janvier, les maigres acquis sociaux qui subsistent vont disparaître  : poursuite des privatisations des services publics (notamment des écoles), fin de la progressivité de l’impôt avec un taux unique à 16 % sur les revenus, TVA qui passe de 25 à 27 % sur les produits de première nécessité, augmentation des taxes sur l’essence, le tabac et l’alcool, instauration de la mise à pied sans justification dans le secteur public, refonte du régime des retraites, instauration d’une «  règle d’or  » sur les déficits publics, etc. Mais ce n’est pas contre cette politique sociale que protestent les institutions européennes  ! Les étiquettes sont brouillées, parce que les mêmes politiques se mènent dans le cadre d’alternances sans alternatives.

La majorité qui a amené Orban et le Fidesz (coalition de centre droit) au pouvoir en 2010 est aussi fragile que celle de l’adhésion à l’UE (adoptée à 80 % par référendum en 2003 mais avec une participation inférieure à 45 %).
Les manifestations considérables réagissant en partie à ces plans d’austérité (plus de 100 000 personnes à Budapest le 4 janvier) font penser à celles du peuple grec en lutte contre la Troïka. Mais elles se dressent aussi contre une loi qui verrouille les procédures d’alternance démocratique et prônent un droit du sang (vote des Hongrois). En l’absence d’alternative politique (le principal parti d’opposition, le Parti socialiste de Gyurcsany est pro-UE et adepte des «  potions  » du FMI alors qu’Orban est lui-même vice-président du PPE). Tout reste à construire en Hongrie.

scroll back to top